Dix facteurs de réussite dans le secteur du service alimentaire

La maîtrise des dix facteurs suivants vous permettra de mettre toutes les chances de réussite de votre côté.

Au cours de ces quinze dernières années chez Service alimentaire Gordon, j’ai rencontré bien au-delà d’un millier de restaurateurs. Quand ils excellent dans leur domaine, je n’hésite pas à apprendre d’eux. Qu’est-ce qui fait d’eux de bons restaurateurs? Pourquoi réussissent-ils là où tant d’autres échouent? 

En fait, je pense que tout se résume à certains facteurs bien précis. Et la bonne nouvelle, c’est que ce sont toutes des choses qui s’apprennent. Il suffit de savoir s’observer et de s’exercer constamment.

1. Communication claire

Les restaurateurs qui réussissent savent donner des consignes claires et précises de même que motiver leur personnel. Ils expliquent pourquoi les choses doivent être faites et soulignent fréquemment les résultats positifs. Ils gèrent sans tarder les problèmes, rencontrent chaque semaine leur équipe et instaurent des réunions de début de quart. Enfin, ils encouragent leurs employés à donner leur avis, les écoutent et prennent les mesures qui s’imposent.

2. Pensée créative

Ces personnes ont tendance à encourager les nouvelles idées et les façons innovatrices de faire les choses. Remettant constamment en cause le statu quo, ils s’adaptent de manière ingénieuse et acceptent d’emblée les risques calculés. Mais si la créativité est essentielle, il faut toutefois se garder de prendre des risques inutiles, de changer simplement pour changer et de rejeter les approches éprouvées.

3. Approche pratique

À l’aise autant dans la salle à manger qu’en cuisine, les bons restaurateurs que j’ai rencontrés ne demanderaient jamais à quelqu’un de faire quelque chose qu’ils ne feraient pas eux-mêmes. Comme ils comprennent parfaitement tous les aspects de leur entreprise, ils sont toujours capables de prendre le relais; ils ne sont jamais «pris en otage» par leur manque de connaissances.

4. Grande proactivité

Ces personnes utilisent les ressources des fournisseurs pour obtenir de l’information sur l’industrie et prévoir les fluctuations de prix. Conséquemment, ils assouplissent leur menu pour tirer profit des produits saisonniers et éviter ceux dont le prix est exorbitant. De plus, ils s’informent sur la réglementation et les autres questions hors de leur contrôle, et budgètent leurs coûts de revient en conséquence.

5. Influence calculée

Les bons restaurateurs sont disposés à prendre les choses en main, et savent faire preuve de leadership pour montrer la voie à suivre. Ils veillent à éviter d’abuser de leur pouvoir ou d’intimider les autres. Bref, ils comprennent que personne n’a envie de travailler pour quelqu’un qui impose sa façon de faire aux autres, et que les gens ont tendance à admirer les dirigeants confiants, mais pas intransigeants.

6. Mentalité de «service»

Ces gens savent faire tout ce qu’il faut pour offrir au client la meilleure expérience possible. Ils souhaitent que les gens quittent leur établissement avec le sentiment qu’on a dépassé leurs attentes et qu’on est prêt à se surpasser pour y arriver.

7. Outils adéquats

Ces restaurateurs savent aussi que le personnel en cuisine ne peut créer de plats de qualité sans les produits et l’équipement adéquats, et que les serveurs ne peuvent conseiller de nouveaux plats qu’ils ne connaissent pas. Ils veillent donc à fournir aux membres de leur équipe la formation et les outils nécessaires.

8. De l’indépendance à revendre

Les personnes qui réussissent font preuve d’autonomie et de courage, et s’engagent dans des activités autodirigées. Ils tracent leur propre voie, tout en comprenant qu’il est impossible et risqué de vouloir tout faire. Mais ils ne sont pas non plus des loups solitaires. En effet, les gens farouchement indépendants hésitent parfois à demander de l’aide aux autres ou à admettre leur vulnérabilité. Il faut plutôt savoir déléguer et accepter le soutien au besoin.

9. Objectif en vue

Les leaders se concentrent sur des tâches précises tout en gardant une vue d’ensemble. Comme ils établissent clairement les priorités et définissent ce qui contribue vraiment au succès de l’entreprise, ils évitent de gaspiller temps et énergie à se laisser distraire par la multitude de choix qui s’offrent à eux. De plus, la mise en place de politiques et de pratiques claires leur permet de responsabiliser leur personnel. 

10. Collaboration au menu

Ces personnes interagissent avec les autres de façon à ce que tout le monde y gagne et cherchent à atteindre les objectifs grâce au travail d’équipe. En fait, ils considèrent la collaboration comme essentielle. Ils veillent à maintenir l’harmonie au sein de leur équipe, mais ne cèdent pas trop facilement et n’hésitent pas à affirmer leur autorité si nécessaire.

Ces dix facteurs n’ont sûrement rien de nouveau pour vous. Mais en évaluant chacun d’eux dans le contexte de votre établissement, vous découvrirez quelles sont vos forces, mais aussi quelles compétences vous pourriez développer.