Tableaux de bord numériques

Woman on laptop in a restaurant

Le tableau de bord permet de gérer plusieurs outils numériques de façon rapide, cohérente et efficace.

Les consommateurs d’aujourd’hui profitent d’une grande variété de technologies pour les aider à choisir leurs expériences culinaires. Des recherches de base aux médias sociaux en passant par les publicités ciblées, les courriels et les textos, ils ne manquent pas de façons de se faire une idée d’un restaurant. C’est pourquoi il est essentiel pour les restaurateurs de gérer leur «­ empreinte numérique » avec autant de rigueur que leur menu. 

Mais étant donné l’ampleur et la complexité des technologies accessibles, cela peut représenter tout un défi. Comment trouver le temps de gérer tous les aspects de sa «­ présence en ligne » ‒ conception web, optimisation pour les moteurs de recherche, marketing, médias sociaux, etc. ‒ en plus de toutes ses tâches quotidiennes?

La solution pourrait résider dans l’utilisation d’une plateforme de gestion de la présence en ligne. Employées depuis longtemps par les chaînes de restaurants très axées sur le marketing et d’autres grandes organisations, ces plateformes sont désormais accessibles aux restaurateurs indépendants à un prix abordable.

Présentées sous forme de «­ tableau de bord », elles sont une interface utilisateur qui organise et affiche l’information de façon lisible et facile à comprendre, un peu à la manière du tableau de bord d’une voiture. Et ce tableau permet de gérer plusieurs outils numériques de façon rapide, cohérente et efficace. Il personnalise l’expérience en ligne des clients en vue d’améliorer leur perception de l’image de marque d’un endroit dans un univers où les impressions prennent souvent le pas sur l’expérience culinaire réelle. 

Les tableaux de bord peuvent aussi être personnalisés en fonction des besoins du restaurateur, c’est-à-dire du degré de présence en ligne souhaité. Pour gagner du temps tout en garantissant à leur clientèle une expérience numérique pertinente, beaucoup de restaurateurs indépendants choisiront de ne se concentrer que sur certains éléments essentiels.

Parler d’une seule voix

Les tableaux de bord permettent généralement de gérer à la fois les médias sociaux  et les messages envoyés aux consommateurs. Ils regroupent divers points de contact numériques ‒ comme Facebook, Instagram et Snapchat ‒, donnant ainsi la possibilité de «­ parler d’une seule voix » par le biais de plusieurs canaux. 

En outre, les meilleurs systèmes incitent à l’envoi de messages et fournissent des calendriers de marketing qui facilitent la planification. On peut donc créer ses publications et messages à l’avance pour que le système les envoie au moment voulu.

Mesurer l’engagement

Parmi les autres avantages non négligeables de ces plateformes, notons la possibilité d’obtenir des données statistiques concernant les comportements des clients pour chaque point de contact numérique, ce qui améliore le retour sur investissement et permet de maximiser l’utilisation de chaque canal de marketing.

Recourir à la sous-traitance

Les restaurateurs peuvent aussi choisir d’externaliser toute la gestion de leur présence en ligne, par exemple, à des entreprises de marketing locales. Il faut toutefois savoir que ces fournisseurs, qui utiliseront sans doute également une plateforme de gestion en ligne, définiront et dirigeront les messages en fonction de l’information fournie. Le restaurateur devra donc payer pour un service qui pourrait lui demander autant de temps que s’il gérait lui-même sa présence en ligne.

Avant de choisir un fournisseur, voici quelques questions à se poser : 

  • Comment ma marque et ma réputation en ligne seront-elles gérées à long terme?
  • Quels sont les coûts initiaux et récurrents associés à ce service?
  • Qui aura pour mandat de communiquer avec le fournisseur et de gérer la relation avec celui-ci?
  • Comment l’entreprise veille-t-elle à accorder la même importance à tous ses clients?
  • Comment vais-je évaluer le retour sur investissement de cette relation?

 Utilisation des médias sociaux

Pour commencer

Avant de se lancer dans l’aventure, il faut examiner les outils numériques que l’on utilise et évaluer le temps et les ressources qu’on y consacre. On doit également analyser son «­ rendement numérique » ‒ constance du message, résolution de problèmes, marketing, etc., pour déterminer si l’on gagnerait à utiliser un tableau de bord.

L’étape suivante consiste à faire une liste des occasions que l’on rate, mais dont une plateforme de gestion pourrait  nous permettre de tirer profit. On évalue ensuite les plateformes à l’aide des questions précédentes, mais aussi de celles qui suivent :

  • Est-ce que je tire pleinement profit de mes efforts de marketing?
  • Ai-je accès à des données statistiques en temps réel concernant l’efficacité de mes efforts de marketing?
  • Quelle quantité d’énergie mon équipe consacre-t-elle à la gestion de notre présence dans les médias sociaux?

Que l’on décide, ou non, d’opter pour une plateforme de gestion de la présence en ligne, on doit absolument satisfaire les attentes de base du client en matière d’empreinte numérique. Il faut donc s’assurer d’utiliser le bon outil et de disposer d’un plan et des ressources qui permettront de favoriser, d’entretenir et d’améliorer les interactions avec la clientèle dans un environnement convivial.