Un intérieur de restaurant propre et lumineux avec des tables en bois et des suspensions

Technologies pour purifier l’air en cette période de pandémie

Voici un petit guide conçu pour vous aider à trouver la solution la plus adaptée à votre restaurant.

Depuis le début de la pandémie, la sécurité dans les restaurants est au cœur des préoccupations. Vous avez redoublé d’efforts en matière de nettoyage et de désinfection. Vous avez maintenu la distanciation sociale et porté un masque et des gants. Vous avez fait tout en votre pouvoir pour éliminer la Covid-19. En fait, presque tout. De nombreux restaurateurs découvrent maintenant comment les purificateurs d’air et autres systèmes peuvent protéger les employés et la clientèle. 

Des études ont montré que le virus peut se transmettre par les gouttelettes en suspension dans l’air, ce qui a entraîné le développement de toutes sortes de technologies destinées à éliminer les germes et purifier l’air. Voici un aperçu de certains produits offerts de même que de leur fonctionnement respectif :

Purificateur d’air à rayons UV-C

De quoi s’agit-il? La lumière ultraviolette (ou UV) prend la forme de faisceaux d’énergie puissants qui tuent les particules aériennes potentiellement dangereuses comme les germes, les virus, les bactéries et les champignons en endommageant leur ADN et ARN. Cette technologie est utilisée depuis longtemps dans les hôpitaux. Dans les derniers mois, des restaurants ont aussi commencé à employer ces systèmes de purification d’air. Santé Canada a cependant émis un avertissement à l’égard des produits à ultraviolets assortis d’allégations trompeuses quant à leur efficacité. Seuls les ultraviolets UV-C sont efficaces, et il est primordial de les utiliser correctement pour éviter tout danger.

Comment est-ce que ça fonctionne? Ces systèmes utilisent les ultraviolets à ondes courtes (entre 200 et 280 nanomètres), lesquels sont beaucoup plus puissants que la lumière directe du soleil ou les lits de bronzage. L’air passe dans un purificateur émettant un rayonnement UV-C, puis est expulsé par des évents. Certains purificateurs d’air aux UV-C fonctionnent comme un climatiseur et peuvent être employés en présence du personnel et de la clientèle. Il existe aussi des systèmes portatifs plus puissants qui émettent des ultraviolets et peuvent tuer des particules dans l’air ainsi que sur et sous les surfaces, mais ceux-ci ne peuvent être utilisés en présence d’humains ou d’animaux.

Purificateur d’air à l’ozone

De quoi s’agit-il? L’ozone est un gaz formé de trois atomes d’oxygène. La partie supérieure de l’atmosphère de la Terre est composée d’une couche d’ozone. Les générateurs d’ozone, eux, produisent du gaz qui réagit avec les contaminants, comme le virus de la Covid-19, et les rend inoffensifs. 

Comment est-ce que ça fonctionne? Les molécules d’oxygène sont composées de deux atomes d’oxygène. L’ozone, lui, contient trois atomes d’oxygène et oxyde tout ce qu’il touche : il nettoie, désinfecte, désodorise et réduit les contaminants, les particules et le pollen. Santé Canada recommande toutefois d’éviter l’usage d’appareils producteurs d’ozone à l’intérieur, puisque le niveau d’ozone produit pourrait être nuisible pour la santé. Ces systèmes peuvent néanmoins être réglés pour fonctionner par cycle, quand aucun être humain ni animal n’est présent.

Purificateur d’air ioniseur

De quoi s’agit-il? Ces appareils qui conviennent aux restaurants peuvent nettoyer et purifier l’air et les surfaces. Ils filtrent l’air en y retirant des particules aussi petites que 0,01 micron, ce qui comprend la plupart des pollens, des bactéries, des allergènes, de la poussière, mais également la Covid-19.

Comment est-ce que ça fonctionne? On peut voir la chose comme une forme d’adhérence statique. Les ioniseurs ajoutent une charge électrique aux particules qui passent dans l’appareil ou encore aux molécules dans l’air. Ces molécules chargées, appelées ions, sont attirées par les particules ayant une charge opposée (positive/négative). Les filtres nettoient l’air en collectant les amas de particules ainsi créés. 

Autres technologies

Même si les systèmes de purification d’air ne conviennent pas à tous les budgets, il existe d’autres technologies pour améliorer la sécurité.

  • Capteur de température. Un écran de la taille d’une tablette permet, à l’aide d’un balayage, d’enregistrer la température d’une personne en quelques secondes. Certaines versions sont aussi dotées d’une fonction de reconnaissance faciale et peuvent être utilisées pour gérer la présence au travail ou faire un suivi de la fréquentation des habitués à des fins de marketing.
  • Capteur d’hygiène des mains. PathSpot a créé un capteur qui vérifie l’efficacité du lavage des mains. Le système indique la présence de contaminants et informe la personne de se relaver les mains si nécessaire.

Bien que les technologies soient utiles, elles ne sont pas pour autant la seule solution. Il est tout aussi important de donner une bonne formation à son personnel et de respecter les directives de nettoyage et de désinfection associées à la Covid-19 de Santé Canada.