Skip to main content

Préférences culinaires de la génération Y

Découvrez ce que cette génération influente recherche quand elle va au restaurant.

Les membres de la génération Y représentent une grande part des clients potentiels. Nés entre 1977 et 1992, ils ont un pouvoir d’achat se chiffrant au Canada à 17 milliards de dollars. Comme ils sont nombreux et influents, il est tout indiqué pour les restaurateurs de chercher à comprendre ce qui motive leurs choix.

Datassential les définit comme étant « amateurs de sensations fortes » et « axés sur l’expérience ». NPD Group les décrit quant à lui comme des « explorateurs de restaurants ». En effet, les membres de la génération Y sont aventureux, particulièrement ceux les plus âgés. Comme cette génération s’étend sur de nombreuses années, Datassential les a divisés en deux groupes, lesquels ont des comportements distincts. Les jeunes membres de cette génération sont plus conservateurs alors que ceux les plus âgés, qui disposent d’un plus grand revenu disponible, sont audacieux et en quête de plats goûteux et de saveurs inusitées.

Quand l’authenticité rencontre la fusion

Les membres de la génération Y sont une des forces motrices à l’origine de la demande de saveurs authentiques. Cependant, par authentique, ils n’entendent pas une approche puriste. Ainsi, une pho peut être inspirée de la cuisine vietnamienne, mais ne doit pas nécessairement avoir le goût et l’apparence de celles qu’on trouve dans les rues d’Hanoi. Pour la génération Y, l’authenticité fait plutôt référence à l’ensemble, c’est-à-dire à la préparation à la main de plats uniques faits à partir de bons ingrédients. Cette soupe pourrait donc prendre la forme d’un repas à personnaliser auquel on ajouterait notamment des herbes, du poulet ou du tofu. L’authenticité n’exclut donc pas la créativité, et la fusion de saveurs du monde est très populaire chez cette génération. D’après Marc Halperin, du magazine QSR, même si les membres de cette génération sont attirés par les saveurs authentiques, ils ne sont pas puristes. Ils aiment simplement les plats délicieux, goûteux et créatifs.

Ainsi, vous pourriez proposer un naanwich, un taco barbecue d’inspiration coréenne ou un fish ‘n chips au panko accompagné d’un aïoli au wasabi. Pour plaire à la génération Y, vous devez offrir des plats de cuisine fusion inusités et créatifs. Et surtout, ne pas oublier de varier votre menu, car 40 pour cent des membres de cette génération commandent quelque chose de différent chaque fois qu’ils vont au restaurant.

La personnalisation change tout

Technomic inc. souligne à quel point il est important pour la génération Y de pouvoir personnaliser son expérience culinaire. Selon le Generational Consumer Trend Report, « Les membres de la génération Y veulent qu’on leur offre de la commodité, de la rapidité et un bon rapport qualité-prix, mais aussi une expérience qui leur ressemble. Ils sont uniques et cherchent à saisir l’instant et à obtenir exactement ce dont ils ont envie ».

Ainsi, les plats fusion, ou tout autre plat original, offerts en format personnalisable constituent une combinaison gagnante. Les « hamburgers de spécialité », de plus en plus présents sur le marché, sont tout désignés pour la personnalisation. Et non seulement les membres de la génération Y aiment tout ce qui peut être adapté à leurs goûts, mais ils apprécient aussi les ingrédients bien goûteux. Ainsi, dans les hamburgers on remplacera les oignons crus par des oignons caramélisés, la mayonnaise par une mayonnaise assaisonnée à la sauce sriracha et le ketchup par un ketchup agrémenté de harissa. Parmi les autres types de plats faciles à personnaliser figurent les tacos, les fajitas et les sandwichs, qui entrent tous dans la catégorie des plats pratiques et abordables, lesquels sont populaires auprès de la génération Y.

Saine alimentation

Comme tous les consommateurs, les membres de la génération Y aiment faire des folies. Cependant, leurs préférences montrent aussi qu’ils recherchent des aliments sains. Selon une enquête de NPD Group parue en mai 2015, la génération Y aime les aliments frais et peu transformés. De plus, elle dit souhaiter consommer plus d’aliments biologiques. Les plats personnalisés ou faits sur commande peuvent facilement être adaptés pour satisfaire cet engouement pour les aliments sains. D’après Technomic, les mots qui trouvent écho auprès de la génération Y sont faible en calories, non transformé et naturel.

Dans cette optique, de nombreux restaurants proposent des plats sains axés sur ce que le client obtient plutôt que sur ce qu’il sacrifie. Par exemple, le restaurant Four, situé à Toronto, définit sa mission comme « une approche équilibrée pour des repas sans culpabilité ». On y utilise notamment de l’huile d’olive plutôt que du beurre, du yogourt pour remplacer la crème et des vinaigrettes à la place de sauces au beurre. On y met aussi en valeur des aliments riches en nutriments et des superaliments comme le chou frisé, les amandes, le quinoa et le saumon.

Ambassadeurs de saveurs

Alors que, de manière générale, ils sont très attirés par la cuisine du monde, les membres de la génération Y ont toutefois un penchant pour certains ingrédients en particulier. D’après Flavor & The Menu, la sauce sriracha a sans contredit la cote, mais le gochujang, une pâte de piment fort coréenne, gagne aussi en popularité. On compte également la harissa (sauce piquante tunisienne), les piments fantômes (bhut jolokia), le piment d’Alep (piment fort turc au goût fruité) et l’aji amarillo (piment du Pérou; littéralement piment jaune) parmi les autres condiments piquants à utiliser.