Skip to main content

Encore plus de ventes pendant les fêtes

How to Ring Up More Holiday Sales

Des petits détails pour que votre restaurant ait une saison remplie de succès.

Êtes-vous prêt pour les fêtes? C’est maintenant le temps de finaliser le plan qui vous permettra une plus vaste clientèle pendant cette période de l’année. Les spécialistes de Service alimentaire Gordon vous proposent des conseils qui vous aideront à vivre une fin d’année remplie de succès.

Prendre de l’avance

Il est essentiel de commencer très tôt sa planification. Isabelle Lavoie, directrice régionale des ventes de la division de Québec conseille de rencontrer son représentant dès septembre pour discuter de la période des fêtes et examiner le menu. Pour les plus gros établissements, elle recommande même de faire une revue d’affaires avec un de nos chefs.

Se concentrer sur l’essentiel

Selon Fabio Pizzolato, directeur régional des ventes à Delta, en Colombie-Britannique, ce n’est pas le temps d’ajouter des plats à son menu principal. En fait, on veut plutôt l’élaguer. « Durant les périodes creuses, on a plus de temps pour préparer de nombreux plats élaborés. Mais pendant la folie des fêtes, l’exécution rapide signifie des clients heureux et un bon roulement des tables. »

Proposer des offres pour un temps limité

Cependant, vous devez malgré tout proposer quelque chose de spécial et de festif. Ken Booth, directeur régional des ventes pour le comté de Rocky View, en Alberta, suggère d’avoir recours aux offres pour un temps limité. « Pensez à des aliments que vous ne mettez normalement pas au menu, à des plats qui allient réconfort et nostalgie. Tout ce qui est braisé, par exemple, rappelle souvent les repas maison savourés en famille. »

En mettre plein la vue grâce aux desserts

Créez un dessert vedette en y intégrant une saveur de saison (menthe, lait de poule, pain d’épices, etc.). « Encore une fois, ajoute-t-il, le prix fixé peut être un peu plus élevé que celui des autres desserts. »

Se laisser inspirer

Vous êtes en quête d’idées de desserts ou d’offres pour un temps limité? Brad Knorr, directeur régional des ventes à Kelowna, en Colombie-Britannique, presse les restaurateurs d’assister à un des salons de ventes d’automne de Service alimentaire Gordon. « Il s’agit d’une excellente façon de découvrir de nouveaux produits et de se laisser inspirer. »

Enseigner la vente incitative

La formation du personnel, toujours cruciale, l’est encore plus en prévision de la période des fêtes. Les gens dépensent alors jusqu’à 25 % de plus qu’à l’habitude en sorties au restaurant, affirme Jim Morris, directeur régional dans la région d’Edmonton. Donc, en plus d’enseigner les règles fondamentales d’un bon service, on doit montrer comment utiliser la vente incitative pour les plats les plus rentables du menu.

Suggérer les cartes-cadeaux

La saison des fêtes est le moment idéal pour faire la promotion des cartes-cadeaux. Mais ne vous attendez pas à ce qu’elles se vendent d’elles-mêmes. « Faites-en la publicité dans votre menu; c’est le seul endroit que tous vos clients verront, explique M. Pizzolato. Les serveurs devraient aussi mentionner leur existence à la fin du repas. »

Offrir quelque chose de plus

M. Kapetanos donnait à ses clients une bonne raison d’acheter une carte-cadeau. En effet, pour chaque carte vendue, il remettait une partie des profits à une œuvre de bienfaisance. Nattalia Vance, directrice régionale des ventes dans le secteur de Delta, suggère une autre méthode : « Donnez quelque chose de plus à vos clients, par exemple, une carte-cadeau de 10 $ pour chaque achat de 100 $ en carte-cadeau. »

Offrir un service de traiteur

Autant à l’intérieur qu’à l’extérieur de votre établissement, ce genre de service constitue une occasion en or pendant les fêtes. Encore une fois, la promotion est essentielle, et il est plus facile d’augmenter ses ventes grâce à la clientèle existante qu’à de nouveaux clients. Tenez un registre des gens qui ont recours à ces services au fil des ans. Communiquez avec eux à l’avance pour leur donner la chance de réserver en premier. Cela fonctionne très bien pour les groupes importants. Vos clients sentiront qu’ils comptent. 

Penser «rapidité»

« Pendant la période des fêtes, on peut penser à offrir un menu rapide, propose M. Pizzolato. Beaucoup de clients sont pressés et, souvent, ils ne vous le diront qu’une fois qu’il est trop tard. Ce type de carte ou encore l’ajout de symboles sur le menu principal facilitera grandement la vie des gens qui n’ont pas beaucoup de temps. »

Redonner

Selon M. Morris, on peut aussi augmenter ses ventes et la loyauté de la clientèle de même qu’améliorer son image de marque en soutenant un organisme de bienfaisance local pendant les fêtes. Par exemple, « offrez une réduction aux clients qui apportent un jouet ou un aliment non périssable, conseille-t-il. Faites-en la publicité dans votre restaurant, dans les médias sociaux ou à l’aide de prospectus. Vous serez surpris de l’intérêt suscité. »

Se donner un air festif

« Décorez votre établissement pour lui donner un air accueillant et festif, recommande-t-il. Faites jouer de la musique de circonstance et demandez à votre personnel de s’habiller de manière un peu plus chic que d’habitude. » Mme Lavoie abonde dans le même sens. « Utilisez des serviettes de table et des nappes colorées, des contenants décoratifs, etc. » suggère-t-elle.

Créer un menu en fonction des préférences

« De plus en plus, les menus doivent tenir compte des préférences de chaque génération, affirme Stéphane Renaud, chef corporatif pour la division de Québec. Les plats doivent toucher les cordes sensibles des gens. » Voici ce qui interpelle chacune des générations :

Baby-boomers : de première qualité, frais, fait maison.
Génération X : authentique, de première qualité, légèrement exotique.
Génération Y : local, frais, sans additif, biologique.
Génération Z : biologique, durable et non transformé.

Sortir du lot et préserver sa réputation

Même si, pendant cette période, la qualité des plats et du service est primordiale pour tous les établissements, la pression est encore plus forte pour les restaurants les plus raffinés, puisque les gens ont beaucoup d’attentes. « Les clients qui se rendent dans votre établissement veulent vivre une expérience qui sort de l’ordinaire, affirme M. Renaud. Et c’est pourquoi ils sont prêts à y mettre le prix. Ne les décevez pas! »