Skip to main content

La constipation chez les aînés

La Fondation canadienne pour la promotion de la santé digestive rapporte qu’à chaque année, plus de 20 millions de Canadiens souffrent de troubles digestifs. Malgré le fait que plusieurs reçoivent le diagnostic de troubles intestinaux et reçoivent un traitement, l’ampleur du problème est probablement sous-estimée, car peu de gens parlent ouvertement de leurs symptômes digestifs. Un des changements les plus courants lié à l’âge chez les gens de plus de 60 ans est lié au transit intestinal, plus précisément une constipation plus fréquente. On estime qu’après l’âge de 80 ans, près d’une personne sur 2 souffre de constipation.

Quelques symptômes sont:

  • difficulté à évacuer les selles
  • selles douloureuses et rares
  • dures ou sèches

Plusieurs facteurs en lien avec l’âge peuvent causer la constipation. Par exemple, en raison de la perte de masse musculaire, la contraction des muscles qui font progresser les aliments dans les intestins ralentit. Les aliments prennent donc plus de temps à parcourir le colon. Plusieurs médicaments d’ordonnance et suppléments entraînent la constipation comme effet secondaire. De plus, les troubles métaboliques chez les aînés souffrant de multiples conditions et de maladies engendrent également des problèmes du système digestif. Par exemple, le diabète, les accidents vasculaires cérébraux, la démence et la dépression sont souvent associés à la constipation. La diminution de l’activité physique et de la mobilité ainsi qu’une faible consommation de fibres et de liquides occasionnent aussi la constipation chronique.

Le traitement de la constipation doit d’abord inclure des modifications en matière de diète et de mode de vie. Les fibres sont les principales composantes des aliments ayant un effet positif sur la santé digestive, et pourtant la majorité des gens consomment moins de la moitié des quantités recommandées. Santé Canada recommande de consommer de 21 à 38 grammes de fibres par jour, alors que la consommation moyenne au Canada est de 14 grammes. Avec un si faible apport quotidien, il n’est pas surprenant que tant de gens souffrent de constipation. Mais que sont les fibres exactement? Les fibres sont les glucides qui se trouvent dans les plantes. Mais contrairement aux autres glucides, les fibres passent dans l’organisme sans être digérées. Elles contribuent donc au mouvement efficace de la nourriture  dans le système, aidant à promouvoir la régularité. On retrouve les fibres dans une multitude de légumes, de fruits, de céréales et de  légumineuses.

Suggestions pour augmenter la consommation de fibres

Faible en fibres

Fibres (g)

Fibres (g)

Riche en fibre

Rice Krispies (1 tasse)

0,0

5,0

Flocons d’avoine (1/2 tasse)

1 tranche de pain blanc

0,9

3,2

1 tranche de pain de blé entier

Jus d’orange (1/2 tasse)

0,3

3,1

1 orange

Pommes de terre pilées (1/2 tasse

1,6

4,0

1 pomme de terre au four, avec la peau

1 pomme

2,6

5,0

1 poire

4 Toast Melba

1,3

2,5

½ pita de blé entier

TOTAL

6,7 g

22,8 g

TOTAL

Il est facile d’offrir davantage de fibres au menu de votre établissement avec de petits ajustements qui feront toute une différence. Par exemple, ajoutez des grains entiers en remplaçant les pâtes blanches, le pain et le riz blanc par des pâtes et du pain de blé entier et du riz brun. Au déjeuner, offrez des pruneaux ou du jus de pruneaux, et ajoutez du son ou des graines de lin moulues au gruau. Les fèves et les légumineuses ne sont pas nécessairement très populaires auprès des résidents. Ajoutez ces aliments riches en fibres aux soupes et aux ragoûts. Les résidents sont moins enclins à éviter les légumineuses si elles sont servies avec d’autres aliments. Il est également possible d’ajouter des fèves ou de la farine de pois chiches pour épaissir les soupes, et d’utiliser des légumes plutôt que de la fécule de maïs pour les aliments en purée. Voici quelques exemples de base. Plusieurs cycles de menus pourraient être requis pour augmenter de façon graduelle la teneur en fibres de votre menu. ​