Skip to main content

La naturalité des ingrédients; faisons le point

La naturalité ou la tendance « clean label » fait partie du top 10 des tendances 2015 annoncées par la  « National Restaurant Association ». En 2013, la NNB (New Nutrition Business) déclarait la naturalité comme étant la tendance prédominante. Comment peut-on intégrer cette tendance dans un service alimentaire? Encore faut-il comprendre en quoi consiste la naturalité. La FDA (Food and Drug Association) ne possède pas de définition officielle pour cette tendance. L’institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels (INAF) parle de celle-ci comme d’une opportunité de croissance sur laquelle une compagnie peut miser pour accaparer des volumes, des ventes additionnelles et de la profitabilité en innovant et en adoptant une position compétitive de stratégie de marché.  Le clean label n’est donc pas nécessairement un bienfait démontré scientifiquement,  mais bien d’une opportunité marketing pour les manufacturiers. Selon l’INAF, le clean label est la stratégie marketing qui se cache dernière le succès du yogourt grec, de l’eau de coco, des pistaches et des amandes.

Les besoins des clients

Selon la revue Canadian Grocer, les consommateurs recherchent à travers cette tendance des aliments sans colorants artificiels, sans additifs alimentaires, sans OGM ainsi que des aliments biologiques. Les consommateurs veulent une liste d’ingrédients la plus épurée possible. Toutefois, Santé Canada possède une liste exhaustive d’additifs alimentaires autorisées comprenant des colorants, des agents émulsifiants, des enzymes, des agents chélateurs, des édulcorants et bien d’autres. Ainsi,  les additifs alimentaires sont présents dans plusieurs produits. Obtenir une liste d’ingrédients épurée devient donc un objectif ardu pour les manufacturiers.

Avant d’adopter cette tendance, en tant que nutritionniste,  je vous suggère de débuter par la lecture de la liste des ingrédients lorsque vous choisissez un nouveau produit. Deux principes de base doivent être respectés pour faire un choix éclairé. Le premier est d’opter pour un produit ayant une liste d’ingrédients la plus courte possible et le deuxième est de porter attention aux trois premiers ingrédients de cette liste. En ordre décroissant de poids, les premiers ingrédients qui figurent dans la liste sont ceux présents en plus grande quantité dans le produit. Ainsi, si vous voyez le mot ‘’sucre’’ en tout premier lieu, celui-ci est l’ingrédient principal se retrouvant dans votre produit.

Trouver l'équilibre

Je ne suis pas contre la tendance de la naturalité. Cependant, je crois qu’il est possible qu’une saine alimentation inclue des produits qui possèdent des additifs alimentaires et des agents de conservation.   Ainsi, je ne vous suggère pas d’opter pour un menu 100% « clean label » dans votre service alimentaire. Après tout, d’autres facteurs sont importants à considérer comme le coût de l’aliment, sa durée de conservation et ses qualités organoleptiques.  Un juste milieu peut être bénéfique.

Si pour vous la lecture de la liste d’ingrédients représente un défi, demandez de l’aide au Centre de ressources nutritionnelles en écrivant à l’adresse nutritionrc@gfs.com. Il nous fera plaisir de répondre à toute question concernant la liste d’ingrédients d’un produit.