Skip to main content

Le pouvoir du récit

Votre histoire, si elle est convaincante et honnête, peut créer un engouement et fidéliser la clientèle

Tout le monde aime les bonnes histoires. Dans l’industrie des services alimentaire, la création et le partage de son histoire de marque sont essentiels à la réussite, notamment parce qu’ils permettent de se démarquer dans un secteur où la concurrence est féroce.   

« Il n’a jamais été aussi important qu’en ce moment de créer un lien personnel et émotif avec le client », affirme Maeve Webster, présidente de Menu Matters, une entreprise d’experts-conseils. « Le principal objectif de l’histoire d’une marque consiste à l’humaniser, particulièrement pour les jeunes consommateurs des générations Y et Z. »  

Ces générations aiment les expériences partagées. Les restaurants doivent aller puiser dans leurs origines et exploiter un thème ou une passion, ajoute-t-elle. La jeune clientèle adore les histoires auxquelles elle peut s’identifier. 

« Votre histoire, si elle est convaincante et honnête, peut créer un engouement et fidéliser la clientèle », soutient Mme Webster.  

Quelle est votre histoire?

Avant de promouvoir votre marque, élaborez votre histoire.

Et rappelez-vous que les détails comptent. « Comment les choses ont-elles commencé? Utilisez-vous les recettes de votre grand-mère? Venez-vous d’une famille d’agriculteurs? Vos plats sont-ils tous faits maison? » demande Mme Webster. Souvent, les raisons à l’origine de l’ouverture d’un restaurant sont très personnelles et engageantes.

Une fois son histoire bien définie, on doit lui donner vie : descriptifs, affichage, formation, outils de marketing et relations avec le public, les médias et les investisseurs. 

« La télévision et la radio ne sont plus ce qu’ils étaient et coûtent cher », fait savoir Mme Webster. Elle recommande plutôt d’associer son histoire à ses efforts de marketing. Par exemple, « si votre histoire s’articule autour du concept “de la ferme à la table”, participez aux événements qui appuient les producteurs locaux et soyez présents dans les marchés de producteurs. En fait, pour tout ce qui concerne votre histoire, demandez-vous : qu’est-ce que le client en retire? »  

Exploiter son patrimoine

Les restaurants bien établis, particulièrement les entreprises familiales, peuvent relancer leur marque et attirer l’attention grâce à ce qu’ils possèdent déjà : une histoire bien ancrée, ce qui peut constituer un important avantage concurrentiel. 

Racontez l’histoire de votre réussite. Ajoutez-y des détails qui aideront le client à découvrir la famille, l’héritage et la tradition à l’origine de la marque et qui lui permettront de s’y identifier. Créez les éléments parfaits pour susciter la nostalgie. 

Identité visuelle. Utilisez un jeu de couleurs compatible avec votre histoire. Certaines couleurs sont associées à la valeur et la confiance, alors que d’autres symbolisent la modernité et l’innovation. Vous pouvez aussi axer sur la tradition en ajoutant au logo la date de création du restaurant. 

Médias sociaux. Partagez les dates et détails importants de votre histoire sous forme de gazouillis. Publiez d’anciennes photos et histoires sur Facebook. 

Menu. Ce sont avant tout pour les plats que les clients reviennent encore et encore. Racontez donc des histoires attrayantes à propos de leur création ou de leurs ingrédients uniques. En faisant le lien avec le passé, une collectivité ou un producteur en particulier, ces valeurs sûres de votre menu serviront d’ancrage à votre histoire.
 
Employés.
Veillez à ce que vos serveurs connaissent votre histoire et puissent la partager avec la clientèle.

Une histoire qui évolue. Pour attirer les jeunes, comme la très imposante génération Y, votre histoire doit se transformer dans le temps. Mettez l’accent sur la façon dont les nouveaux plats reflètent l’évolution des préférences. Ainsi, votre histoire de marque restera pertinente. Par exemple, ajoutez une note au menu indiquant qu’un plat est maintenant préparé avec une bière locale, ce qui vous lie à la collectivité.

Les six éléments d’un style narratif engageant

Voici les points essentiels à retenir pour créer une histoire unique :

Pertinent. C’est votre histoire, mais vous la racontez pour illustrer comment vous répondez aux besoins du client. Concluez-la donc en expliquant comment elle permet à ce dernier de vivre une expérience culinaire exceptionnelle. 

Personnel. Suscitez un intérêt sur le plan émotif. Utilisez un langage à la fois informel et professionnel (nous, notre, etc.).

Bref. Visez un maximum de trois paragraphes, trois phrases… ou moins.

Clair. Limitez-vous à deux éléments de différenciation qui interpelleront le client au niveau affectif : qualité de la nourriture ou du service, plats distinctifs, emplacement, etc.  

Durable. Assurez-vous de pouvoir vivre avec votre histoire et respecter ce qu’elle raconte longtemps. Les gens accordent de l’importance à la stabilité et à la constance de l’histoire.

Vrai. Pour les consommateurs d’aujourd’hui, l’authenticité et la transparence sont primordiales. Ne faites pas de promesses que vous ne pourrez tenir. 

Mots magiques au menu

Certains éléments trouvent plus écho auprès de certaines générations que d’autres. Et le menu demeure toujours le meilleur moyen de mettre ces éléments en valeur. Utilisez le pouvoir des mots pour raconter votre histoire.

Baby-boomers :
faible en calories et faible en sodium
agrumes
enrobé d’herbes
grillé sur feu de bois
grillé sur copeaux de chêne
bouchées 
demi-portions

Génération Y :
pur 
entièrement naturel
variété ancienne

Génération Z :
biologique
entièrement nourri à l’herbe 
entièrement naturel
équitable
glacé au cidre