Skip to main content

Pour un temps limité…

Offrez des plats à l'image de votre marque, mais n'hésitez pas à sortir de votre zone de confort.

Selon une enquête de Technomic inc. menée en 2014 auprès des restaurants canadiens et américains, les offres pour un temps limité plaisent à un très large public, mais plus particulièrement aux jeunes clients. On y rapporte que 48 % des consommateurs avaient essayé un plat temporaire dans le mois précédent et que plus de trois personnes sur dix âgées de 18 à 44 ans l’avaient fait dans la semaine précédente.

Les membres des générations X et Y voient ces offres comme un symbole de leur statut. La moitié d’entre eux affirment aimer être les premiers parmi leurs amis à goûter un plat offert pour un temps limité.

Nous avons demandé à plusieurs spécialistes de Service alimentaire Gordon des conseils sur la façon dont les restaurateurs peuvent profiter de l’attrait de ces offres.

Une bonne planification

« Le manque de planification représente l’erreur la plus fréquente commise par les restaurateurs quant à ces offres, affirme Dave Deveau, représentant en Nouvelle-Écosse. La recherche est cruciale. Vous devez savoir ce qu’on dit sur vous. Discutez avec les clients, lisez leurs commentaires et consultez les critiques sur les sites comme Yelp. » Vous aurez ainsi une bonne idée de ce que votre clientèle aime et attend de vous.

Du nouveau

« Les restaurants doivent continuellement innover, mais en respectant leur concept de base, explique Steve Busque, représentant pour la division de Montréal. L’offre temporaire, généralement un plat nouveau qui sort légèrement l’ordinaire, va dans ce sens. »

Bien sûr, il faut rester fidèle à sa marque. « Mais vous avez sûrement aussi envie d’essayer des plats que vous ne mettriez pas normalement au menu, affirme M. Deveau. Les gens choisissent votre restaurant parce qu’ils ont confiance en vous et en ce que vous offrez. »

Apprendre des spécialistes

« Observez les chaînes de restaurants, qui profitent d’un budget illimité et procèdent à des études de marché approfondies », conseille Pam Endrizzi, représentante en Colombie-Britannique. Qu’offrent-elles? Comment en font-elles la promotion? « Ne les copiez pas. Utilisez simplement leurs efforts pour trouver de nouvelles idées. Mais nul besoin de réinventer la roue. »

Au gré des saisons et des événements

« Tirez profit des aliments saisonniers, suggère John Barbara, représentant pour la division de l’Ontario. Optez pour des produits qui abondent en saison et qui disparaissent ensuite pendant dix ou onze mois. »

Représentant dans la région d’Ottawa, Duane Keats recommande pour sa part d’articuler les offres temporaires selon les congés, vacances et festivals. Les gens ont alors envie de célébrer et sont souvent prêts à payer un peu plus cher pour un plat unique.

Faire passer le mot

Ces jours-ci, la promotion des offres pour un temps limité « passe par les médias sociaux », affirme M. Keats. Mais les chevalets posés sur les tables et autres méthodes de marketing interne sont aussi essentiels. « Comme le client est déjà sur place, n’hésitez pas à lui donner de l’information qui pourrait l’inciter à revenir. »

Cependant, peu importe l’approche choisie, « vous devez investir dans des photos de qualité », fait savoir M. Deveau.

Enfin, il ne faut pas négliger l’engagement du personnel. « Si vous créez un plat incroyable, mais que vos serveurs n’en parlent jamais, vos efforts resteront vains », souligne Erica Instance, représentante dans la région de Winnipeg. Vos employés doivent systématiquement conseiller les plats temporaires. 

Des prix rentables

« Fixez le prix des offres pour un temps limité le plus élevé possible », exhorte Carl Habeck, aussi représentant dans la région de Winnipeg. L’objectif consiste à éviter de nuire à la vente, mais à donner l’impression que le plat est vraiment spécial. Résistez à la tentation de l’offrir à bas prix, même si vous obtenez un bon rabais de votre distributeur.

« Si vous proposez une offre pour un temps limité à faible prix, vos clients vont s’attendre à ce que le prix reste le même si vous ajoutez le plat au menu normal, renchérit M. Barbara. À long terme, vous vous organisez donc pour perdre de l’argent. » 

Des choix avec lesquels on se sent bien

M. Stilwell suggère aussi de proposer des offres en fonction des intérêts sociaux des clients. Par exemple, le programme Ocean Wise, dont nous faisons la promotion par l’intermédiaire d’Albion Farms & Fisheries, est axé sur les pratiques d’aquaculture durables. Vous pourriez donc créer une offre en mettant de l’avant un produit de la mer durable, ce qui semblera un choix sensé pour vos clients. 

Dylan Stilwell propose également de donner une part des profits d’un certain plat à un organisme ou une cause. La marge ne sera alors pas aussi élevée, mais le volume de ventes pourrait compenser. 

Pour un temps très limité

« Créez un sentiment d’urgence : goûtez-y avant que ça ne soit terminé », recommande Mme Endrizzi. On pourrait être tenté de prolonger l’offre après la date prévue. Mais, « ne le faites pas! Vous voulez que vos clients en redemandent ». 

Des offres adaptées

Marc-Antoine Beauchesne, copropriétaire de Groupe TopResto, qui gère des restaurants et des pubs à Québec, conçoit ses offres temporaires en fonction de sa clientèle cible. Par exemple, comme le restaurant Batinse Cuisine D’icitte est situé dans une zone touristique, « nous offrons nos plats pour un temps limité plus longtemps et de façon moins agressive, mais avec une touche distinctive. Dans un environnement touristique, l’originalité du plat compte plus que le rabais qui pourrait y être associé ». Il cite, par exemple, la tourtière, disponible chaque année pendant le temps des fêtes.