Skip to main content

Qu'est-ce que le concept marketing "clean label"?

clean labels

Q : Qu’est-ce qu’un produit « clean label » et quel est l’impact de cette tendance sur l’industrie alimentaire?

R : Vous avez peut-être déjà entendu le terme « clean label », associé à la naturalité des ingrédients et de plus en plus à la mode dans l’industrie alimentaire. Mais que signifie-t-il? Que modifie-t-on? Les aliments ou seulement les étiquettes?

Les consommateurs cherchent à savoir exactement ce que contiennent, ou ne contiennent pas, les aliments préemballés qu’ils mangent. Ils portent de plus en plus attention aux allégations de santé et à la liste des ingrédients apparaissant sur ces produits. Les gens veulent des produits qui ne contiennent pas d’ingrédients qu’ils considèrent comme « mauvais » pour eux, par exemple des ingrédients inconnus aux noms scientifiques imprononçables. Ils souhaitent plutôt qu’on leur offre des aliments transformés qui sont les plus naturels et sains possible.

C’est de cette tendance qu’est né le concept de marketing « clean label », qui réfère principalement à l’emploi de mots clairs et courants sur les emballages, mais aussi à la réduction des allergènes et des additifs dans les produits ainsi qu’à l’utilisation d’un nombre d’ingrédients limités et facilement reconnaissables. Certaines entreprises vont plus loin en mettant même de l’avant le caractère équitable, biologique et non génétiquement modifié des ingrédients. Ainsi, cette tendance n’a rien à voir avec la réduction de la consommation de produits préemballés, mais plutôt avec la volonté de voir ces produits faits à partir d’ingrédients sains et plus près de leur état naturel.

Comme le terme « clean label » n’est pas réglementé, les entreprises choisissent divers angles d’approche pour satisfaire les attentes des consommateurs. Toutefois, deux méthodes sortent du lot : l’utilisation de mentions comportant le mot sans et la réduction du nombre d’ingrédients. La première méthode se traduit par des allégations comme sans gras trans, sans gluten ou sans saveur ou colorant artificiel ni agent de conservation. Quant à la seconde méthode, elle nécessite de reformuler les produits pour qu’ils ressemblent plus à ceux faits maison.

Parmi les autres principaux changements apportés aux aliments transformés figure la substitution des ingrédients désignés par leur nom scientifique pour des ingrédients reconnaissables et provenant de vrais aliments. Par exemple, depuis quelques années, les gens ont tendance à privilégier les produits contenant des édulcorants, des colorants et des saveurs issus d’ingrédients naturels plutôt qu’artificiels. Conséquemment, certains aliments préemballés contiennent maintenant des colorants comme la betterave, le curcuma et le paprika, des édulcorants comme le sirop d’érable et le stévia et des saveurs comme la saveur naturelle de vanille. Même les catégories d’aliments « artificiels » comme les boissons gazeuses peuvent être présentées selon l’approche « clean label » si elles contiennent des édulcorants et colorants naturels. De plus, l’utilisation d’aliments courants comme édulcorants, colorants ou saveurs permet de considérer ces aliments comme des ingrédients plutôt que des additifs.

Un peu partout dans le monde, des pays investissent dans la recherche d’ingrédients naturels pour remplacer certains ingrédients artificiels utilisés depuis longtemps dans les aliments préemballés. Vous aurez peut-être remarqué que de grandes marques ont déjà commencé à tirer profit des résultats obtenus pour reformuler leurs produits les plus populaires, par exemple en utilisant un colorant naturel dans un macaroni au fromage bien connu.

Même si l’approche du « clean label » permet une amélioration des ingrédients utilisés dans les aliments transformés, il faut toutefois se rappeler qu’il est préférable d’en limiter malgré tout la consommation, car ils contiennent une grande quantité de gras, de sucre et de sel.