Skip to main content

Mettre un menu à l’essai en trois étapes

Mettre un menu à l’essai en trois étapes

Qu’est-ce que l’offre pour un temps limité, le pré-lancement et les répercussions sur les opérations ont à voir avec la mise à l’essai du menu? Tout.

Vous avez évalué si votre menu reflète bien votre marque, vous êtes fixé des objectifs, avez tenu compte des tendances et avez réalisé une analyse complète du menu. En fait, votre menu a été entièrement revu. Vous êtes prêt. La prochaine étape? Tester le menu à l’aide d’offres pour un temps limité et d’un pré-lancement. 

Première étape : l’offre pour un temps limité

Quand on les propose au moins trois mois avant le lancement officiel du nouveau menu, les offres pour un temps limité sont une bonne façon de mettre les plats à l’essai. Voici pourquoi :

  1. Elles permettent au personnel de se pratiquer. Cette période de 90 jours donne le temps aux employés en cuisine de maîtriser les nouveaux plats. Au besoin, on pourra modifier des ingrédients ou adapter certaines techniques avant l’impression du menu. Il sera aussi possible de revoir le prix demandé si le plat nécessite plus de travail ou si les coûts sont plus élevés que prévu.
  2. Le personnel de service aura le temps d’apprendre à connaître les nouveaux plats et la meilleure façon de les vendre. Vos serveurs ne peuvent vendre ce qu’ils ne connaissent pas. En 90 jours, ils auront amplement le temps de comprendre les subtilités des plats et de tester plusieurs stratégies de vente. Quand le nouveau menu entrera en vigueur, ils sauront suggérer les plats avec confiance.
  3. Vos clients pourront s’habituer aux nouveautés et vous donner leur avis. Demandez aux clients ce qu’ils pensent des plats : posez des questions à propos de vos offres pour un temps limité dans les médias sociaux, remettez aux clients des cartes de commentaires pour qu’ils évaluent les plats ou discutez-en directement avec eux. Si certains commentaires reviennent souvent, vous devrez peut-être songer à faire des changements. Par ailleurs, cette méthode favorisera la loyauté, car elle créera chez vos clients un certain sentiment d’appartenance. Elle leur donnera aussi le temps de s’habituer au nouveau menu.

Deuxième étape : intensifier la mise à l’essai grâce à un pré-lancement

Plus important que l’offre pour un temps limité, le pré-lancement permet de tester l’exécution de tout le menu de façon contrôlée. On peut choisir d’offrir de petites portions ou des échantillons des plats, et déterminer le moment de la journée et la clientèle à qui on les propose.

  • Périodes calmes ou en dehors des heures d’ouverture : Vous êtes fermé le midi? C’est votre période la plus tranquille? Servez des bouchées de vos nouveaux plats à ce moment. Observez comment ça se passe en cuisine et comment votre personnel interagit avec les clients. 
  • Événement spécial : Proposez à vos clients et à quelques invités spéciaux de venir essayer votre nouveau menu. Considérez l’événement comme un test, et notez tout ce qui devra être amélioré.
  • Invitation aux médias : Accueillez les journalistes locaux, les présentateurs de nouvelles, les animateurs de télévision et les blogueurs culinaires lors d’un événement spécial où ils pourront goûter à vos plats, en échange d’une rétroaction approfondie. En outre, la publicité gratuite qui risque de s’ensuivre aidera à faire connaître votre nouveau menu et à attirer des clients.

Le pré-lancement devrait avoir lieu environ 30 jours avant la date réelle de lancement du menu complet. Pour attirer plus de gens, vous pourriez aussi envisager d’en faire une activité de bienfaisance en remettant une portion ou la totalité des profits à un organisme local. 

Pour obtenir l’opinion des participants concernant le pré-lancement, un sondage sera tout indiqué. Demandez-leur d’évaluer le goût des plats, leur présentation, leur valeur (pas leur prix!) et ajoutez une question ouverte les invitant à décrire le plat qu’ils ont mangé. Imprimez des copies du sondage, envoyez-le par courriel ou publiez-le dans les médias sociaux. Encouragez les gens à participer en leur offrant une carte-cadeau de votre restaurant. Utilisez les réponses obtenues pour peaufiner la description des plats.

Troisième étape : évaluer les répercussions sur les opérations

Pendant la mise à l’essai du menu, vous devez constamment analyser l’impact de celui-ci sur les opérations : 

Mettre un menu à l’essai en trois étapes

La mise à l’essai du menu au moyen d’offres pour un temps limité ou d’un pré-lancement vous permettra d’obtenir de la rétroaction sur les nouveaux plats, d’éliminer les difficultés liées à la préparation et de gérer adéquatement les répercussions sur les opérations. Ces trois éléments combinés réduiront les risques associés au changement et augmenteront grandement vos chances de réussite.