Skip to main content

Motiver les nouveaux employés

Comme les gens ont tendance à vouloir montrer ce qu’ils valent aux patrons qu’ils aiment et respectent, tentez de créer un lien personnel avec vos employés.

Félicitations, vous avez pourvu un poste vacant. Commence maintenant la phase la plus critique du mandat de votre nouvel employé, soit la période d’essai de 90 jours qui devrait lui permettre de s’intégrer adéquatement. 

Mais n’oubliez pas que, pour ce nouvel employé, vous êtes aussi en période d’essai. Si celui-ci n’est pas satisfait de son expérience, il risque de passer à autre chose, ce qui vous obligerait à tout reprendre du début. 

Voici donc quelques conseils qui permettront de favoriser l’engagement de votre nouvel employé, ce qui contribuera à réduire le roulement.

Être franc. Commencez par discuter avec votre employé de l’importance mutuelle de s’accorder le bénéfice du doute et de faire preuve de tolérance concernant l’opinion et l’expérience de l’autre. 

Tisser des liens. Il existe une forte corrélation entre la relation qu’a une personne avec son supérieur immédiat et sa réussite à long terme dans son poste. Comme les gens ont tendance à vouloir montrer ce qu’ils valent aux patrons qu’ils aiment et respectent, tentez de créer un lien personnel avec vos employés.

Donner l’exemple. La plupart des gens acquièrent leurs habitudes de travail en imitant une personne qu’ils admirent. Que vous vous en rendiez compte ou non, vos nouveaux employés vous observent. Veillez donc à afficher les comportements que vous voulez qu’ils adoptent et à surveiller leur progression. 

Féliciter. Soulignez le bon travail à l’aide de commentaires positifs. Nommez clairement le comportement que vous appréciez.

Anticiper les questions. Votre nouvel employé se posera beaucoup de questions. Sera-t-il accepté? Aimera-t-il son environnement de travail? Sera-t-il en mesure d’accomplir correctement ses tâches? Vous devriez aborder ces aspects sans qu’on vous le demande et revenir à l’occasion sur le sujet au cours de la période d’essai. Expliquez à votre nouvel employé qu’il n’a pas à tout savoir et que vous êtes là pour l’aider.

Se rencontrer souvent. Pendant le premier mois, vérifiez chaque jour si tout va bien. Puis, passez à quelques fois par semaine durant le deuxième, et à une fois par semaine lors du troisième mois. Ces rencontres doivent se faire de façon informelle et agréable.

Éviter le négativisme. Optez pour la critique constructive du type « essaie de cette façon », plutôt que pour une formule du genre « tu ne le fais pas comme il faut ». Concentrez-vous sur les aspects positifs de l’apprentissage, du rendement et de la communication. 

Vérifier la compréhension. La meilleure question à poser à un employé, nouveau ou non, est la suivante : « Pourquoi penses-tu que nous accordions autant d’importance à ce type de résultat? » La bonne réponse, bien sûr, est « parce qu’on veut donner au client le meilleur de ce que nous avons à offrir ». Posez régulièrement la question jusqu’à ce que vous ayez la certitude que l’employé a compris et qu’il sait désormais qu’il a ce qu’il faut pour réussir.

Intéressez l’employé dès le premier jour en lui offrant une période d’essai convaincante et vous aurez surmonté un obstacle majeur à la rétention de personnel. Mais ne vous assoyez pas sur vos lauriers. Vous devez continuer de trouver chaque jour de nouvelles façons de motiver vos employés et de leur inspirer de la loyauté.